Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 10:11

Par quoi commencer ?

 

Le millésime 2010 ?

C'est encore un peu tôt pour se prononcer !

Plusieurs vins ont terminé leur fermentation, mais les autres demandent encore 2 à 3 semaines...

Actuellement, tout se goute bien et ça semble prometteur.

Cependant, avec les levures en suspensions, il est difficile de se faire une idée précise.

Soyons patients !

 

Côté presse ?

Un joli commentaire de SAGESSE BRUT NATURE est paru dans le Hors-Série Vins de Cuisine et Vins de France:

cuisinevinsdefrance

 

 

Sagesse Brut Nature@

 

 

Sagesse Brut Nature
 
 
    "Dans cette cuvée Sagesse, les bulles

sont sages pour laisser la densité et la minéralité

du vin s'exprimer.

 

Le nez est à la fois sur la poire,

les herbes sauvages et l'iode.

 

La bouche évolue entre entre tilleul, poire,

fruits blancs, citron, pamplemousse blanc

et craie.

 

Ce vin long, dense, ciselé, à la finale vive et

ronde, donne envie d'en reboire une gorgée

pour y découvrir de nouvelles sensations.

 

Mariez-là à des mets iodés"

 

16/20

 

franck.pascal(a)wanadoo.fr

 

 

 

J'espère que les journalistes, français et étrangers vont continuer d'aprécier à ce point le résultat de nos efforts au chai et à la vigne. En tout cas, l'amateur de vin que je suis, doublé du vigneron passionné, met tout en oeuvre pour faire vivre son terroir et modérer les rendements. Ces deux points me semblent être la base pour obtenir nos champagnes de terroir. Enfin, les vinifications naturelles me semblent importantes pour déployer le potentiel des vins et conduire à des champagnes droits, précis et de caractère...

 

Des nouveautés pour cette fin d'année ?

Oui, deux cuvées entrent en scène: Confiance et Quinte-Essence Millésimée 2004.

Ce sont deux vins qui commencent à peine à se dévoiler, et que l'on peut garder 2 à 3 ans dans une bonne cave.

 

Confiance est un côteau champenois rouge.

Les amateurs de vin qui sont passés au domaine pour le déguster sur fût étaient impatients de sa sortie.

Bonne nouvelle, cette bouteille sera disponible début Décembre car on rencontre des difficultés pour obtenir les capsules.

Ce vin rouge est produit à partir de Pinot Noir et Pinot Meunier produits sur le domaine.

Le rendement est de 38 hl/ha pour concentrer le terroir et le soleil dans les baies.

S'en suit une cuvaison en levures indigènes pendant 3 à 4 semaines, au gré des pigeages.

L'extraction en douceur, lors de la vinification naturelle, donne une bouche équilibrée, pleine de fruits rouges et noirs où les tanins et la couleur sont bien intégrés.

La jolie matière, fine et délicate, prend une texture gourmande assise sur de jolis tanins.

Le vin est droit et d'un bel équilibre.On en reprend de plaisir.

 

Quinte-Essence 2004

Avec 25% Pinot Meunier, 60% Pinot Noir et 15% Chardonnay, ce vin présente une jolie structure, de la longueur et une finale précise. Le vin trouve son équilibre avec une belle fraîcheur minérale.

Par son fruité, il est toujours prêt à  apporter du plaisir au dégustateur.

Disponible en brut dans un premier temps.

 

Quelques dates où nous rencontrer ?

 

8 Novembre 2010 :

Paris

Salon BIODYVIN au Pavillon Dauphine, Paris 16e

de 10h à 18h

 

23 Novembre 2010 : Milan avec notre importateur

24 et 25 Novembre 2010 : Roma avc notre importateur

 

3 Décembre 2010: Salon Ludivigne

117, Route du Havre à Saint-Léonard (76400), près de Fécamp

Prendre contact auprès de Jean-Jacques ISAAC

www.ludivigne.com

 

4 Décembre:

Bruxelles, chez "Place aux vins"

 

11 Décembre:

Paris, La dernière goutte, 6e

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck PASCAL - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Vers une nouvelle viticulture


En Champagne, chaque vigneron et chaque maison a son savoir-faire, son idéal en matière de méthode culturale, ses secrets de vinification, et ses cuvées à proposer. En ce sens, notre approche est particulière.

La recherche poussée à tous les niveaux pour créer de grands vins inimitables vient du fait que j'ai suivi un parcours atypique. Ingénieur de formation, j'ai décidé de revenir sur le domaine familial suite à un tragique accident de mon jeune frère. J'y ai appris une chose primordiale: la vie n'a pas de prix... et c'est une des raisons pour lesquelles je cherche à préserver le mieux possible la vie qui s'installe dans mes vignes, mais aussi celle des personnes qui travaillent avec nous; et celle des consommateurs qui nous permettent de gagner l'argent nécessaire pour continuer dans notre voie.

C'est après avoir fait mon service militaire dans le génie et y avoir appris le mode d'action des toxiques  de combats sur l'homme que j'ai voulu faire une formation pour comprendre comment travailler la vigne. C'est en 1996 et 1997 que j'ai pris conscience - lors de cet apprentissage - que les modes d'entrée des pesticides dans le corps des ravageurs est le même que celui des gaz de combats mis au point pour les militaires. Je me suis rapidement demandé en quoi des biocides pouvaient être inoffensif à moyen terme sur l'homme...

En 1998, j'ai commencé par supprimé les insecticides, les désherbants, les engrais et les anti-botrytis. Puis, un jour, mon père m'a transmis une parcelle de pinots noirs qui était systématiquement ravagée par le mildiou. C'est cette vigne que j'ai dès lors cultivé sans pesticide. Je me suis dit que si la bio réussissait là, ça marcherait partout. Dès la première année, le pari était réussi. Je n'ai pas mis longtemps à déployer ces méthodes culturales sur mon vignoble. C'est en 2002 que le domaine a vu ses premières préparations biodynamiques. La biodynamie est une culture biologique améliorée par l'application de soins énergétiques.

L'énergétique est arrivée sur notre domaine par cette grande porte. Depuis, nous continuons à explorer ce très vaste domaine en perpétuelle évolution. De nouvelles possibilités sont testées chaque année pour aller encore plus loin. Le but est d'aider la nature à renaître après 20 à 30 ans de destruction systèmatique et savamment organisée par les pesticides; mais aussi de lui permettre d'évoluer dans un monde qui bouge vite.

Ainsi, outre la biodynamie, nous testons l'homéopathie, les dynamisations de plantes, d'autres techniques énergétiques, les huiles essentielles; et d'autres choses qui risqueraient d'être qualifiées d'ésothériques (géobiologie par exemple); mais nous assumons nos choix et acceptons de le révéler sur notre blog. Avec quelques années de recul, je sais que les possibilités de ces "techniques" dépassent notre imaginaire.

Recherche