Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 11:45
Très rapidement, car mes horaires de travail actuels sont particuliers: début de la journée vers 6h30, fin vers 0h30, 2h30 du matin... et entre temps, pas le temps de chômer.

Août a été un merveilleux mois ensoleillé pour la maturation, sec et chaud.
Quelques traces de stress hydrique constatés ça et là par les vignerons attentifs.
Début Septembre pluvieux pendant les quelques jours encadrant la pleine lune, avec des températures assez élevées.
La pleine lune étant la période de prolifération des champignons, la chaleur et l'humidité ambiante aurait pu être un précurseur du botrytis... d'autant que localement, la pluie a été accompagnée d'une légère grêle...

Sensible aux éléments qui nous entourent, nous avons décidé de faire une 501 accompagnée d'une décoction de prêle l.
Elle a été placée le plus près possible de la pleine lune dans le but de:
- recaler les vignes sur leur cycle végétatif
- favoriser la photosynthèse pour que la vigne puisse homogéniser la maturation des baies (la floraison a duré 3 semaines, ce qui se traduisait par des baies vertes  cotoyant des baies à la mautrité bien avancée, sur la même grappe)
- contre-carrer l'effet lunaire favorable aux champignons
- préserver l'acidité des baies malgré la chaleur annoncée...



Le résultat est là, très beau, avec des baies taniques mais pas trop, une bonne acidité, de la minéralité, du fruit, une belle vibration, de la persistence aromatique... donc il ne reste plus qu'à transférer cela au moût puis aux vins.

Le soleil nous accompagne sans faille depuis le début de la cuiellette.
L'équipe de vendangeurs est enthousiaste, l'ambiance est bonne et propice à la rigolade.
Certes, un bon coup de tondeuse aurait été nécessaire dans certaines parcelles pour faciliter la coupe... mais faute de temps...

Le rendement est légèrement supérieur à celui de l'an passé. La baisse du niveau de l'OAC Champagne va nous permettre de faire des réserve de très beaux pour les futures années. Je pense qu'on a un Millésime potentiel, différent de celui de l'an passé, mais pas moins interessant... à suivre !

Les maturités sont optimales avec un bel équilibre.
Les moûts sont précis, minéraux, avec de l'élégence, de la longueur, dotés d'une bonne vibration et d'une belle énergie.
Le sulfitage réalisé en début de presse est de 4 g/hl de SO2 et 5,2 g/hl en fin de presse.
La tenue à l'air est bonne et la stabilité de la matière colorante à l'air est acquise; et ce malgré l'abscence d'enzymage et de décoloration... voir photo ci-dessous pour une tenue à l'air au bout de 17 heures d'exposition... la couleur rougea^tre persiste, c'est dire ! Le taux vibratoire ??



A gauche, ce sont les cuvées, à droite les fins de presse...
Les levures indigènes n'auront aucun mal à transformer cette matière colorante en arômes de type agrumes, à la robe plus jaune, avec une touche ambrée; ce qui n'est en aucun cas un signe d'oxydation. En effet, c'est la preuve que le jus de raisin a été respecté pour sa qualité intrinsèque et que la maturité des baies était au rendez-vous.

Bon, j'en ai dit plus que prévu, et je suis resté trop longtemps derreière mon écran... je retourne au pressoir !
Début des fermentations naturelles envisagé dans 3 à 5 jours à cette température.

Désolé, je n'ai pas pu faire d'article supplémentaire sur le millésime 2008.
A bientôt, j'envie votre possibilté de dormir :-)

Courage à ceux qui sont dans mon cas, et beau millésime à la Champagne !

P.S. Pas de rouge cette année, mes obligations personnelles ne permettrons pas d'avoir les 3 semaines nécessaires à la cuvaison... on va devoir se régaler avec les 2008 :-)))

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aude 03/10/2009 19:08


Bonjour,
merci pour votre blog très intéressant.
Je cherche à faire les vendanges cette année, mais j'ai du mal à trouver des pistes, surtout dans le vin bio et naturel.
Je vous écris donc pour vous proposer mes services pour votre production ou celle de vos collègues.
Je n'ai pas d'expérience mais énormément d'energie pour apprendre, surtout sur les processus de développement durable, et pour travailler dur dans les champs.
Je viens d'être diplomée donc je suis mobile et disponible pour les trois prochains mois, ainsi que mon frère. Voici mon téléphone si nos bras vous interessent: 06 59 20 62 23

Merci d'avance,

Aude Vauléon


Franck PASCAL 21/09/2009 11:21

Merci Aurélien.Bonne dernière ligne droite à toi pour un beau salon Terres et Vins de Champagne.A+Franck 

Aurélien 20/09/2009 21:31

Bonsoir, ou bonjour Franck,Ici aussi on se régale avec des beaux jus. Il y a de belles matières sur les vieilles vignes, avec des profils aromatiques assez puissants, mais avec de la fraicheur. Chez nous ce sera millésimé, comme tout les ans en fait ! Bonne continuation. (On termine Mercredi soir avec Les Clos)Amicalement,Aurélien. 

Vers une nouvelle viticulture


En Champagne, chaque vigneron et chaque maison a son savoir-faire, son idéal en matière de méthode culturale, ses secrets de vinification, et ses cuvées à proposer. En ce sens, notre approche est particulière.

La recherche poussée à tous les niveaux pour créer de grands vins inimitables vient du fait que j'ai suivi un parcours atypique. Ingénieur de formation, j'ai décidé de revenir sur le domaine familial suite à un tragique accident de mon jeune frère. J'y ai appris une chose primordiale: la vie n'a pas de prix... et c'est une des raisons pour lesquelles je cherche à préserver le mieux possible la vie qui s'installe dans mes vignes, mais aussi celle des personnes qui travaillent avec nous; et celle des consommateurs qui nous permettent de gagner l'argent nécessaire pour continuer dans notre voie.

C'est après avoir fait mon service militaire dans le génie et y avoir appris le mode d'action des toxiques  de combats sur l'homme que j'ai voulu faire une formation pour comprendre comment travailler la vigne. C'est en 1996 et 1997 que j'ai pris conscience - lors de cet apprentissage - que les modes d'entrée des pesticides dans le corps des ravageurs est le même que celui des gaz de combats mis au point pour les militaires. Je me suis rapidement demandé en quoi des biocides pouvaient être inoffensif à moyen terme sur l'homme...

En 1998, j'ai commencé par supprimé les insecticides, les désherbants, les engrais et les anti-botrytis. Puis, un jour, mon père m'a transmis une parcelle de pinots noirs qui était systématiquement ravagée par le mildiou. C'est cette vigne que j'ai dès lors cultivé sans pesticide. Je me suis dit que si la bio réussissait là, ça marcherait partout. Dès la première année, le pari était réussi. Je n'ai pas mis longtemps à déployer ces méthodes culturales sur mon vignoble. C'est en 2002 que le domaine a vu ses premières préparations biodynamiques. La biodynamie est une culture biologique améliorée par l'application de soins énergétiques.

L'énergétique est arrivée sur notre domaine par cette grande porte. Depuis, nous continuons à explorer ce très vaste domaine en perpétuelle évolution. De nouvelles possibilités sont testées chaque année pour aller encore plus loin. Le but est d'aider la nature à renaître après 20 à 30 ans de destruction systèmatique et savamment organisée par les pesticides; mais aussi de lui permettre d'évoluer dans un monde qui bouge vite.

Ainsi, outre la biodynamie, nous testons l'homéopathie, les dynamisations de plantes, d'autres techniques énergétiques, les huiles essentielles; et d'autres choses qui risqueraient d'être qualifiées d'ésothériques (géobiologie par exemple); mais nous assumons nos choix et acceptons de le révéler sur notre blog. Avec quelques années de recul, je sais que les possibilités de ces "techniques" dépassent notre imaginaire.

Recherche