Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 18:51

En Champagne, la proportion de vignerons qui cultive leurs vignes sans désherbant chimique, sans pesticide de synthèse et sans engrai chimique est de l'ordre de 1 pour 1000. Notre domaine est d'ailleurs annuellement contrôlé par ECOCERT pour l'obtension du label "Agriculture Biologique".

Or, travaillant nos 3,5 ha de vignes en biodynamie, nous avons jugé utile d'aller plus loin dans la certification pour obtenir le label BIODYVIN. Ainsi, nous rejoignons le cercle encore plus fermé des vignerons à cultiver les vignes de cette manière. Actuellement, seulement 40 domaines viticoles Français et Allemands sont certifiés BIODYVIN... Un autre label certifie que les produits élaborés par le producteur sont issus de cultures en biodynamie: DEMETER

Nous sommes fiers de faire partie de cette viticulture marginale car il y a encore du chemin à faire pour améliorer la qualité de l'eau et la qualité de notre environnement tout en réduisant la teneur en pesticides des aliments... Chacun est directement concerné par cette culture réellement durable...

Pour en savoir un peu plus sur les effets des résidus de pesticides (il ne s'agit pas là des risques bien plus grands auxquels sont confrontés les applicateurs de ces substances et des personnes travaillant dans les cultures à leur contact), suivez ce lien:
 http://www.veganpeace.com/fr/biologique/pesticides.htm

Pour une lecture plus complète, un condensé de centaines de publications internationnales est disponible dans cet ouvrage bien construit, didactique et facile de lecture:
"Pesticides, le piège se referme", écrit par François Veillerette aux éditions Terre vivante (12,50 euros).
Attention, la lecture de cet ouvrage risque de modifier à tout jamais vos habitudes alimentaires tant la réalité fait froid dans le dos...

Rq: la recherche de cet ouvrage par les bases de données des libraires peut poser problème en raison de la lettre è dans piège. Faites la recherche avec le mot clef  "pesticides".

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck PASCAL - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Barbaud Michel 05/10/2006 18:52

Je suis avec beaucoup d\\\'attention LES PROGRÈS de la Viticulture en BIO. Je travaille sur ce sujet depuis 20 ans comme chercheur. Eric Petiot est un ami de longue date. Je fais du conseil surtout sur le SUD de la France.Je travaille sur la RYZOSPHERE et la PHYLLOSPHÈRE, que j\\\' organise grâce à la BIOELECTRONIQUE, car j\\\'ai un petit LABO. Mon premier Domaine, du sud, que je suis toujours est le Domaine GAUBY


Recevez mes amitiés Michel Barbaud

laurentM 30/08/2006 17:14

merci pour cet éclaircissement,
faudra quand même que je goûte vos vins un jour...

bonne continuation et félicitations pour votre blog!

Laurent

Franck PASCAL 19/08/2006 21:11

Bonjour Laurent,
Je ne sais pas s'il y a des différences entre les certifications DEMETER et BIODYVIN. A priori, je dirais non. En fait, ce qui m'a plu chez biodyvin, c'est qu'il y a un critère qualitatif du produit fini pour accepter de certifier le domaine. Malheureusement, il m'est arrivé par le passé de déguster des vins estampillés DEMETER qui n'étaient pas une grande réussite qualitative. Pour l'instant, cette expérience ne m'est jamais arrivée avec les vins BIODYVIN. Je perçois BIODYVIN comme un signe distinctif plus qualitatif (gustativement parlant) que DEMETER. Ceci est à prendre avec des pincettes, car il s'agit là uniquement de mon opinion; et il est probable que je me trompe car je n'ai pas dégusté de manière exhaustive tous les vins estampillés par les deux labels. Ceci est le fruit de mes expériences passées. Comme dit le proverbe: il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis :-)
Le point le plus important à mes yeux, c'est que BIODYVIN a été créé par des vignerons pour que le cahier des charges a respecter corresponde à la cuture pérenne particulière qu'est la vigne. Je ne pense pas qu'on puisse avoir les mêmes critères de certification pour des céréales/ polyculture avec ou sans élevage que pour des cultures pérennes comme les arbres fruitiers ou les vignes. C'est cette distinction particulière qui m'a fait penché du côté de BIODYVIN.
Il fallait commencer quelque part... comme de plus en plus de domaines viticoles, je serai probablement un jour certifié DEMETER et BIODYVIN car il n'y a pas d'opposition entre les 2 labels.

laurentM 11/08/2006 09:34

Bonjour,
j'aurais voulu savoir la différence entre les certifications demeter et biodyvin et pourquoi avoir choisi l'une plutôt que l'autre (j'ai pas tout lu, peut-être est-ce déjà mentionné quelque part)

merci pour l'info

Laurent

Vers une nouvelle viticulture


En Champagne, chaque vigneron et chaque maison a son savoir-faire, son idéal en matière de méthode culturale, ses secrets de vinification, et ses cuvées à proposer. En ce sens, notre approche est particulière.

La recherche poussée à tous les niveaux pour créer de grands vins inimitables vient du fait que j'ai suivi un parcours atypique. Ingénieur de formation, j'ai décidé de revenir sur le domaine familial suite à un tragique accident de mon jeune frère. J'y ai appris une chose primordiale: la vie n'a pas de prix... et c'est une des raisons pour lesquelles je cherche à préserver le mieux possible la vie qui s'installe dans mes vignes, mais aussi celle des personnes qui travaillent avec nous; et celle des consommateurs qui nous permettent de gagner l'argent nécessaire pour continuer dans notre voie.

C'est après avoir fait mon service militaire dans le génie et y avoir appris le mode d'action des toxiques  de combats sur l'homme que j'ai voulu faire une formation pour comprendre comment travailler la vigne. C'est en 1996 et 1997 que j'ai pris conscience - lors de cet apprentissage - que les modes d'entrée des pesticides dans le corps des ravageurs est le même que celui des gaz de combats mis au point pour les militaires. Je me suis rapidement demandé en quoi des biocides pouvaient être inoffensif à moyen terme sur l'homme...

En 1998, j'ai commencé par supprimé les insecticides, les désherbants, les engrais et les anti-botrytis. Puis, un jour, mon père m'a transmis une parcelle de pinots noirs qui était systématiquement ravagée par le mildiou. C'est cette vigne que j'ai dès lors cultivé sans pesticide. Je me suis dit que si la bio réussissait là, ça marcherait partout. Dès la première année, le pari était réussi. Je n'ai pas mis longtemps à déployer ces méthodes culturales sur mon vignoble. C'est en 2002 que le domaine a vu ses premières préparations biodynamiques. La biodynamie est une culture biologique améliorée par l'application de soins énergétiques.

L'énergétique est arrivée sur notre domaine par cette grande porte. Depuis, nous continuons à explorer ce très vaste domaine en perpétuelle évolution. De nouvelles possibilités sont testées chaque année pour aller encore plus loin. Le but est d'aider la nature à renaître après 20 à 30 ans de destruction systèmatique et savamment organisée par les pesticides; mais aussi de lui permettre d'évoluer dans un monde qui bouge vite.

Ainsi, outre la biodynamie, nous testons l'homéopathie, les dynamisations de plantes, d'autres techniques énergétiques, les huiles essentielles; et d'autres choses qui risqueraient d'être qualifiées d'ésothériques (géobiologie par exemple); mais nous assumons nos choix et acceptons de le révéler sur notre blog. Avec quelques années de recul, je sais que les possibilités de ces "techniques" dépassent notre imaginaire.

Recherche