Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 07:55
Pour la première fois, l'association de vignerons en biodynamie "Renaissance des Appellations" a fait son VINEXPO IN et non un VINEXPO OFF.

C'est donc avec plaisir que nous nous sommes installés le Mercredi 23 Juin dans le Palais des Congrès à Bordeaux Lac, face au Parc des Expositions, pour s'associer aux plus de 100 vignerons qui cherchent à magnifier leurs terroirs avec cette viticulture durable (pour ne pas dire plus).

L'organisation très professionnelle de "Lettre de Chateaux" a permis de profiter d'un bel espace, lumineux, clair et chaleureux, le temps d'une journée. Nous avons vu passer du beau monde, beaucoup de monde, et la journée fût chargée. J'ai quand même fait un break d'une dizaine de minutes pour consommer mon sandwich en plein air, avant de retourner à mon stand où deux charmantes jeunes femmes étaient en train de déguster nos champagnes.

Après cette courte halte, c'était reparti jusqu'à plus de champagne... Malgré ma prévoyance, je n'avais plus rien à faire déguster à partir de 17h. Je suis content des retours et des commentaires sur nos champagnes lors de ce salon très professionnel, où de plus en plus de spécialistes du vin savent déguster en profondeur; c'est à dire déguster au delà de la dégustation classique.

En effet, généralement, les vins issus de vignes en biodynamie ont quelquechose qui nous attire; et lorsqu'on a aimé cette verticalité, cette digestibilité, on a du mal à revenir en arrière. Ce sont des caractères que j'ai pu apprécier après 17h chez les quelques confrères où j'ai pu déguster...

J'ai fait quelques mètres depuis mon stand pour aller en Australie chez CASTAGNA VINEYARD où j'ai trouvé un sparkling Genesis 2005, une syrah méthode champenoise, 2 ans sur latte, très fraiche, pure, droite et précise, pleine de fruits noirs bien mûrs, un régal !
L'ensemble de la gamme était dans le même style: fruité, frais, pur, minéral et précis, tout ce que j'aime. J'espère réussir à en trouver quelques bouteilles en France pour faire connaître ce travail remarquable en France. Il y a des idées reçue sur la suprématie des vins Français qui vont encore tomber :-)

Ensuite, je me suis dirigé vers la salle 2. L'entrée était filtrée car la salle avait tendance a être bondée et il y avait une longue file d'attente dans les couloirs. Il fallait être patient en cette journée pour aller déguster les vins du Domaine Leflaive, Lalou Bize Leroy, Humbrecht, La Roche aux Moines, etc; mais j'ai pu éviter cette attente (pourtant après 17h) grâce à mon badge d'exposant.

Je n'ai choisi qu'un domaine dans cette 2ème salle, dont on me parlait depuis des années: Le Domaine des Sablonnettes. On 'avait toujours dit que ses liquoreux sont mythiques, alors j'ai satisfait ma curiosité avec un Vieilles vignes 2008 100% chenin, 80 g de sucre résiduel. Encore une fois, c'est frais, droit , précis, net, et ça me plaît beaucoup, sans lourdeur car le sucre ne paraît pas.
Ensuite, on monte d'un cran; Les Erables 2007 avec 180 g de résiduel. Le sucre se sent encore moins que sur le vin précédent. La trame minérale est magnifique, la bouche est encore plus fine, d'une précision incroyable, très pure et belle persistance. Voilà un vin que j'adore, il faut que j'en réserve au domaine.

Je lis la description du domaine "Au coeur de l'anjou, Joyau de la diversité, nous cultivons nos vignes depuis 1997 en culture biologique pour en extraire des vins authentiques, sans chaptalisation, ni levurage, ni collage, etc..."
Je suis heureux de constater que le Paradis est accessible sur Terre (et encore, il parait que le Vilain Canard est une pure merveille à découvrir) et je décide continuer mon chemin dans la 3è salle.

J'arrive au Domaine Montirius. J'ai l'occasion de déguster les vins primeurs lors du salon BIODYNVIN qui a lieu lors de la semaine des vins primeurs du Bordelais au Chateau Fonroque (St Emilion). On commence avec le Clos (syrah/grenache), très belle matière, les tanins ont, pour mon goût perso besoin d'encore un peu de temps. Beau potentiel qui se dévoilera le temps venu. Déjà intéressant maintenant.
JARDIN SECRET 2007: jolie trame tanique, touché velouté, fruits noirs, bel équilibre tanins/alcool, le tout bien intégré, notes d'olives à l'aération.
TERRE DES AINES 2006 (20% mourvedre). Trame plus serrée, necessite du temps, fin et élégant. Un beau vin à encaver !
CONFIDENTIEL 2006: vin provenant de la même parcelles sur un lieu aux caractéristiques particulières. Une agréable sensation envahi mon palais, la bouche est totallement différente, le vin montre sa verticalité... c'est celui que je préfère...

Quelques tables plus loin, Le Domaine de la Fourmente.
Domaine inconnu pour moi. J'y ai dégusté de très beaux vins (j'écourte):
Nature Rouge 2007 au beau touché de bouche,
Les Garigues 2006: soyeux, fin, élégant, belle longueur, persistant
Grains sauvages 2006: encore un vin qui fait du bien quand on le boit, la robe est plus profonde, le nez est plus profond, belle trame fruitée, très pur avec du CO2, gourmand, plein et net. Il s'agit d'un 100% grenache, vinifié sans soufre... comme quoi, il y a vraiment une piste à creuser du côté des vins sans soufre. Quel message ce vin nous communique-t-il sur la culture de la vigne pour réussir de si grands vins sans soufre ?

Enfin, pour terminer cette belle journée, j'ai fait un détour par les Baux de Provence, au Chateau Romanin.
J'ai pu apprécier LA CHAPELLE DE ROMANIN en rosé et en rouge. Le 2005 est bien fait: nez dense, fruit noir, un côté fûmé provenant probablement de la minéralité, longueur sympa... un beau vin à découvrir sur de belles viandes grillées, avec ou sans épices. J'ai eu le plaisir de voir qu'il y en a Epernay, en magasion BIO "Un Coin de Nature".
Ce domaine produit aussi le Chateau Romanin Rouge 2005, nez harmonieux, vin fin, délicat, plein, belle matière, belle allonge en bouche, un côté puissant. Le 2004 m'a semblé plus assouplis, plus onctueux.

Bref, de belles découvertes, sans aller voir tous les domaines les plus mythiques. Une belle brochette de vignerons et de savoir faire. J'imagine que les dégustateurs ont pris du plaisir sur ce salon. Le fait d'être dans VINEXPO semble une bonne chose pour que la biodynamie ait la visibilité qu'elle mérite.

Par curiosité, voici la liste des exposants:






Partager cet article

Repost 0
Published by Franck PASCAL - dans Salons - dégustations
commenter cet article

commentaires

champagne 24/07/2009 15:25

Déçu de ne pas vous avoir croisé, trop de monde...

Franck PASCAL 03/09/2009 15:40


Ce n'est que partie remise !
A bientôt donc,
Franck PASCAL


Jean 13/07/2009 22:25

Bonsoir M. PascalDommage que vous ne soyez pas aller rendre visite chez nos amis les jurassiens! le week end prochain, je fais la route des vins du jura et j'avais justement identifié ces deux domaines; un avis de spécialiste m'aurait été précieux.CordialementP.S: c'est fout ce que mon stock de champagne Franck Pascal diminue...est-ce l'effet bio?

achat vin 03/07/2009 09:59

J'ai, moi aussi, dégusté ce suprenant sparkling de chez castana....j'ai été trés etonné par la souplesse des vins... du beau travail !

Vers une nouvelle viticulture


En Champagne, chaque vigneron et chaque maison a son savoir-faire, son idéal en matière de méthode culturale, ses secrets de vinification, et ses cuvées à proposer. En ce sens, notre approche est particulière.

La recherche poussée à tous les niveaux pour créer de grands vins inimitables vient du fait que j'ai suivi un parcours atypique. Ingénieur de formation, j'ai décidé de revenir sur le domaine familial suite à un tragique accident de mon jeune frère. J'y ai appris une chose primordiale: la vie n'a pas de prix... et c'est une des raisons pour lesquelles je cherche à préserver le mieux possible la vie qui s'installe dans mes vignes, mais aussi celle des personnes qui travaillent avec nous; et celle des consommateurs qui nous permettent de gagner l'argent nécessaire pour continuer dans notre voie.

C'est après avoir fait mon service militaire dans le génie et y avoir appris le mode d'action des toxiques  de combats sur l'homme que j'ai voulu faire une formation pour comprendre comment travailler la vigne. C'est en 1996 et 1997 que j'ai pris conscience - lors de cet apprentissage - que les modes d'entrée des pesticides dans le corps des ravageurs est le même que celui des gaz de combats mis au point pour les militaires. Je me suis rapidement demandé en quoi des biocides pouvaient être inoffensif à moyen terme sur l'homme...

En 1998, j'ai commencé par supprimé les insecticides, les désherbants, les engrais et les anti-botrytis. Puis, un jour, mon père m'a transmis une parcelle de pinots noirs qui était systématiquement ravagée par le mildiou. C'est cette vigne que j'ai dès lors cultivé sans pesticide. Je me suis dit que si la bio réussissait là, ça marcherait partout. Dès la première année, le pari était réussi. Je n'ai pas mis longtemps à déployer ces méthodes culturales sur mon vignoble. C'est en 2002 que le domaine a vu ses premières préparations biodynamiques. La biodynamie est une culture biologique améliorée par l'application de soins énergétiques.

L'énergétique est arrivée sur notre domaine par cette grande porte. Depuis, nous continuons à explorer ce très vaste domaine en perpétuelle évolution. De nouvelles possibilités sont testées chaque année pour aller encore plus loin. Le but est d'aider la nature à renaître après 20 à 30 ans de destruction systèmatique et savamment organisée par les pesticides; mais aussi de lui permettre d'évoluer dans un monde qui bouge vite.

Ainsi, outre la biodynamie, nous testons l'homéopathie, les dynamisations de plantes, d'autres techniques énergétiques, les huiles essentielles; et d'autres choses qui risqueraient d'être qualifiées d'ésothériques (géobiologie par exemple); mais nous assumons nos choix et acceptons de le révéler sur notre blog. Avec quelques années de recul, je sais que les possibilités de ces "techniques" dépassent notre imaginaire.

Recherche