Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 16:35

Les oeufs de mildiou sont arrivés à maturité et la vigne est arrivée à son stade de réceptivité... c'est parti !

Il va falloir faire très attention pour protéger la vigne. Elle devient réceptive dès le stade "3 feuilles étalées". Avant ce stade, on avait pulvérisé une décoction de prêle dans le but de limiter l'implantation du mildiou sur le feuillage. La décoction consiste à faire cuire pendant 40 minutes 100 g de prêle séchée par ha dans de l'eau portée à ébulition.

Depuis cette pulvérisation, 40 mm de pluie sont tombés. La vigne a dépassé le stade "3 feuilles étalées" sous les pluies continues... Les pluies se sont arrêtées Mardi alors que le mildiou est arrivé à maturité Lundi. Il est probable qu'il y ait eu les premières contaminations. Ce sera à vérifier vers le 15 Mai, date à laquelle les premières contaminations seront visibles...

Mercredi, la journée était moite et humide (brouillard matinal persistant + journée avec beaucoup d'humidité malgré la chaleur). Ce sont les conditions idéales pour que le mildiou démarre. Jeudi et Vendredi, Stéphane et Arnaud ont aprenté les coteaux pour traiter nos 3,5 ha de vignes. Ceci prend beaucoup de temps car nous traitons exclusivement avec des chenillards. Ce sont des petits engins légers à chenilles. Ils sont nécessaires pour ne pas compacter les sols. Ainsi, nous préservons la vie microbienne de nos sols et la flore naturelle qui s'y développe. Le but étant de laisser fonctionner l'écosystème propre à chaque parcelle. La nature reprend ses droits.

Dans cet esprit, les traitements sont légers: pas question d'utiliser de pesticide chimique car ce sont souvent de vrais poisons pour certains maillons de la chaîne de l'écosystème. Le programme du jour était le suivant: Tisane de saule (300 g de saule par ha), tisane d'ortie (100 g d'ortie sèche ou 1 kg d'ortie fraîche à l'ha), 225 g/ha de Bouillie Bordelaise et un peu de soufre pour améliorer l'efficacité du Cuivre...

 Maintenant, les rondes pour vérifier la santé et le développement du vignoble vont reprendre: une visite par parcelle tous les 3 jours...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck PASCAL - dans A la vigne
commenter cet article

commentaires

Vers une nouvelle viticulture


En Champagne, chaque vigneron et chaque maison a son savoir-faire, son idéal en matière de méthode culturale, ses secrets de vinification, et ses cuvées à proposer. En ce sens, notre approche est particulière.

La recherche poussée à tous les niveaux pour créer de grands vins inimitables vient du fait que j'ai suivi un parcours atypique. Ingénieur de formation, j'ai décidé de revenir sur le domaine familial suite à un tragique accident de mon jeune frère. J'y ai appris une chose primordiale: la vie n'a pas de prix... et c'est une des raisons pour lesquelles je cherche à préserver le mieux possible la vie qui s'installe dans mes vignes, mais aussi celle des personnes qui travaillent avec nous; et celle des consommateurs qui nous permettent de gagner l'argent nécessaire pour continuer dans notre voie.

C'est après avoir fait mon service militaire dans le génie et y avoir appris le mode d'action des toxiques  de combats sur l'homme que j'ai voulu faire une formation pour comprendre comment travailler la vigne. C'est en 1996 et 1997 que j'ai pris conscience - lors de cet apprentissage - que les modes d'entrée des pesticides dans le corps des ravageurs est le même que celui des gaz de combats mis au point pour les militaires. Je me suis rapidement demandé en quoi des biocides pouvaient être inoffensif à moyen terme sur l'homme...

En 1998, j'ai commencé par supprimé les insecticides, les désherbants, les engrais et les anti-botrytis. Puis, un jour, mon père m'a transmis une parcelle de pinots noirs qui était systématiquement ravagée par le mildiou. C'est cette vigne que j'ai dès lors cultivé sans pesticide. Je me suis dit que si la bio réussissait là, ça marcherait partout. Dès la première année, le pari était réussi. Je n'ai pas mis longtemps à déployer ces méthodes culturales sur mon vignoble. C'est en 2002 que le domaine a vu ses premières préparations biodynamiques. La biodynamie est une culture biologique améliorée par l'application de soins énergétiques.

L'énergétique est arrivée sur notre domaine par cette grande porte. Depuis, nous continuons à explorer ce très vaste domaine en perpétuelle évolution. De nouvelles possibilités sont testées chaque année pour aller encore plus loin. Le but est d'aider la nature à renaître après 20 à 30 ans de destruction systèmatique et savamment organisée par les pesticides; mais aussi de lui permettre d'évoluer dans un monde qui bouge vite.

Ainsi, outre la biodynamie, nous testons l'homéopathie, les dynamisations de plantes, d'autres techniques énergétiques, les huiles essentielles; et d'autres choses qui risqueraient d'être qualifiées d'ésothériques (géobiologie par exemple); mais nous assumons nos choix et acceptons de le révéler sur notre blog. Avec quelques années de recul, je sais que les possibilités de ces "techniques" dépassent notre imaginaire.

Recherche